Le Cav' se met au vert

L’édito

« L'impact environnemental estimé des seuls footballeurs du Real Madrid coûte chaque saison à la planète autant que la destruction en forêt amazonienne de l'équivalent de 10 000 terrains de football. » Combien de fois avons-nous pu lire ce genre d’analogie ? Dès qu’une forêt brûle quelque part sur la planète, le premier réflexe des journalistes qui transmettent l’information est de donner un « équivalent », susceptible de quantifier, ou de rendre mentalement perceptible l’ampleur de la catastrophe pour le commun des mortels. Un réflexe avant tout pratique, qui fait néanmoins réfléchir lorsqu’il est utilisé à l’encontre de ceux qui animent ces mêmes terrains de football. Et s’il y a bien une chose sur laquelle on sera tous d’accord, c’est qu’en termes d’éco-responsabilité, les footeux ne sont pas vraiment des avant-gardistes.
Autour du Monde

Aspire Academy, le Qatar de demain ?

Depuis 2005, le Qatar développe un projet sportif de plus en plus ambitieux. Plus de deux-cent cinquante hectares d’infrastructures sportives, plusieurs dizaines de terrains de football en gazon, des salles de musculation à la pointe de la technologie, d’innombrables piscines et lieux de détente et récupération… Une merveille, un bijou qui ferait rêver tout sportif de haut niveau.
Autour du MondeDerbies autour du monde

Le derby de Jordanie, deux clubs pour deux “communautés” ?

La domination des deux clubs phares du pays sur la scène nationale ne souffre d'aucune contestation. Amman, centre névralgique de la Jordanie, est également son cœur footballistique dans la mesure où elle accueille pas moins de 6 clubs sur les 12 évoluant en première division, la Jordanian Pro League. Cependant, Shabab al Ordon, al-Jazeera, al-Ahli et al-Buqaa peinent à exister face aux deux grands clubs historiques de l'antique Philadelphie : al-Faisaly (الفيصلي) et al-Wehdat (الوحدات). Ces derniers se partagent la suprématie du royaume depuis plusieurs décennies et totalisent à eux deux pas moins de 75% des titres nationaux depuis la création du championnat de Jordanie en 1944. Mais au-delà de l'aspect purement sportif, cette concurrence revêt une dimension historique et sociologique particulière qui s'inscrit dans les bouleversements démographiques qu'a connus Jordanie à cause du conflit israélo-palestinien.
0