Football

City et nostalgie

À l’heure du football mondialisé et industrialisé, un club, parmi d’autres, incarne au mieux la capacité d’une entité a subitement passer d’une dimension à l’autre. Ce club, c’est le Manchester City FC, qui fut longtemps le « second » d’une ville plus connue pour son coreligionnaire de United. Pour le grand public, cet état de fait change du tout au tout en 2008, lorsque les Citizens sont rachetés par un fonds d’investissement émirati. Ce dernier propulse alors les premiers sur le devant de la scène médiatique et sportive.
Actu

Au-delà de nos chansons

L'adage de la vie quotidienne nous pousse souvent à énoncer la maxime suivante : « une image vaut mieux qu’un long discours ». Dans le football, plus précisément dans le stade, le parallèle est sans doute simple à trouver, celui-ci s'incarnant dans la voix des supporters et en chanson. Cette dernière, bien plus prenante et significative que n'importe quelle tirade amoureuse, est l'émanation à la fois d'une passion, mais aussi d'un combat, d'une culture, voire même d'une histoire. Cette émotion particulière se signale cruellement par son absence. Oui, les chants se font actuellement moins bruyants car touchés par les mesures sanitaires, mais aussi par d'autres facteurs, supportéristes notamment.
Actu

Crever l’écran

Les débats furent longs et âpres. Une question, une seule et unique question arriva à déchaîner les passions et autres joutes verbales. Cette dernière fut la suivante : le football doit-il ou non reprendre ? Depuis, la France est restée seule à quai. Désormais, les questions sous-jacentes à l’originelle se révèlent. Ces dernières interrogent la nature même d’un sport dont les poreuses frontières séparent péniblement la pratique sociale et le divertissement pur. Dans ce questionnement nous retrouvons, inlassablement, le supporter, mais aussi, l’écran. Ces deux entités, interdépendantes, s’opposent. Quand le premier est l’âme de sa pratique, le second est le fossoyeur divertissant. Dans cet affrontement symbolique, est-ce le football qui crève l’écran ou le football qui crève sur l’écran ?
0