Tactique

Damien Della-Santa : “Le meilleur entraîneur, c’est celui qui comprend le mieux son contexte” (2/2)

Sa précocité et son avant-gardisme ont valu à Damien Della-Santa d'être adjoint de la réserve et des U19 Nationaux de Caen dès l'âge de 18 ans. Mais également de réaliser, notamment, un passage à l'AC Ajaccio. Fort de ce parcours, il travaille avec de nombreux clubs de l'élite, à l'étranger mais également dans la cellule attaquant de la FFF.
Rétro

Manuel Amoros : « Paris vit le foot comme un spectacle, Marseille comme une passion »

Vainqueur de l'Euro 84, de la Ligue des Champions 1993, multiple champion de France, il a même eu 82 sélections en Equipe de France. Lui, c'est Manuel Amoros et il est un véritable un monument du football français. Malheureux à Bari en 1991, sur le toit de l'Europe deux ans plus tard, le meilleur latéral droit de l'histoire du foot français, nous raconte son Marseille, sa ville, son atmosphère. Ce qui fait de cette ville, une ville qui vit le foot plus qu'ailleurs.
L'humeur de la rédac'

Faut-il être féministe pour aimer le foot féminin ?

Le 13 janvier dernier, les U16 de Grêmio infligeaient un 6-0 à la sélection féminine du Brésil dans le cadre d'un match de préparation aux JO de Tokyo. Il n'en aura pas fallu plus pour que les pires détracteurs du football féminin saisissent l'occasion et s'abattent comme des vautours. Retour sur une polémique qui revient comme un serpent de mer à chaque compétition féminine.
FootballitikL'actu

Interdiction du maillot du PSG à Marseille : retour sur un imbroglio

Jeudi 20 août 2020, sur les coups de 19 h. La préfecture des Bouches-du-Rhône prend un arrêté interdisant le port du maillot du PSG dans le centre-ville de Marseille. L'arrêté interdit aussi le fait de se prévaloir de la qualité de supporter ou de se comporter comme tel. Face aux débats suscités, vendredi à 12h, la préfecture revient sur son arrêté et l'abroge. Retour sur un imbroglio.
Footballitik

Sébastien Louis : “Les ultras sont les syndicalistes du football populaire” (3/3)

La période de la Covid-19 a vu apparaître dans les tribunes des images de synthèse et des fonds sonores à la place des supporters. Pourtant, ceux-ci ont la prétention d'être l'incarnation la plus fidèle du football populaire. Une incarnation rimant parfois avec crispations, celles d'une société préfigurant un encadrement, pour le moins arbitraire, des enceintes sportives. Sébastien Louis et Yann Dey-Helle reviennent sur ces questions.
1 2 3
Page 1 of 3
0